lundi 29 janvier 2018

projet

un très joli projet, repéré il y a plusieurs années, et commencé ce week-end en vallée d'aspe. comme c'est bien dur, on était loin d'être assez rapide pour le terminer : il faudra revenir...

Fabrice envoie le pâté d'entrée (c'est un des seuls mecs que je connaisse qui est capable de plus engager dans du mixte délicat que chaussons aux pieds...) : bravo à lui

La suite, pas du tout facile non plus

je prends le relais, mais c'est encore dur malgré les apparences

lundi 22 janvier 2018

Pena Rueba - "Autant en emporte le vent"

Lorsque l'autre jour, j'ai indiqué à mes copains habituels de falaise (Allez, je balance des noms : Emile, David, Matthieu...) que je partais grimper à Pena Rueba, je me suis fait gentiment chambrer, car ce massif leur fait penser (souvent avec raison) à une escalade facile très très équipée. Pourtant, je plaide pour une pena rueba alternative avec d'autres voies où les spits seraient moins nombreux et l'usage de friends possible. Il s'agit alors d'un tout autre sport car la pose des friends dans ce type de terrain nécessite bien plus de métier et de sang froid que dans du calcaire.

Ce dimanche est annoncé pourri chez nous; je propose donc à Fabrice d'aller ouvrir une petite voie à Pena Rueba où j'avais buté en solo à l'automne en me rendant compte au pied que j'avais oublié la mèche du perfo. Le matin au bar, il m'annonce qu'il m'assurera mais ne grimpera pas en tête ce jour(comme il s'est déjà fait 2 bonnes entorses en chutant lors d'ouvertures précédentes dans ce conglomérat, il sait qu'il faut être en bonne forme physique, mais surtout morale pour partir à l'inconnu dans ce type de terrain (même dans des cotations assez basses)). Ok man, je ferai tout devant (du coup, par manque de patience à chercher des protections mais aussi, il faut bien l'avouer, par manque de moral, il y aura malheureusement quelques spits non nécessaires).

Mis à part les 7 premiers mètres licheneux, la voie s’avérera très jolie dans un caillou globalement excellent (mais, comme on ne le voit pas du bas, elle attendra probablement très longtemps des répétiteurs). le nom de la voie est lié au vent tempétueux de la journée, mais, en ce qui nous concerne, on était à peu près abrités.

J'en profite également pour remettre après les photos le topo d'une voie similaire ouverte non loin de là, il y a quelques années avec Fabrice : belote, rebelote et dix de der (pas de répétition connue)

Le topo

L1, passé le départ pas joli, le caillou devient excellent jusqu'en haut (photo prise par Fabrice)

Ma pomme toujours au départ de L2 (photo prise par Fabrice)

L2, toujours vu depuis le relais


Début de L3 (photo prise par Fabrice)


L3, vue du haut

A la descente, le paysage toujours aussi beau


Le topo d'une autre voie, assez proche

mardi 9 janvier 2018

montagne d'areng - l'isard volant

Quelle est l'unique manière de grimper en montagne quand les conditions sont pourries, comme le week end dernier? Areng évidemment (il y a aussi le Moulle de Jaout mais c'est moins beau). En plus, ça nous aura permis de retrouver henri et Karine, les maîtres des lieux dont la gentillesse n'a pas diminuée depuis l'année dernière (ils nous auront même offert le café et la galette au parking).

Cette fois, on aura grimpé l'isard volant, jolie voie sympathique (bien que la partie technique soit un peu courte) en condition moyenne mais qui nous aura permis d'aller au sommet pour une fois. En tout cas, une vraie bonne journée, en bonne compagnie


Karine au sommet

mardi 26 décembre 2017

Candanchu -couloir intermision

c'est bien connu : à défaut de grives, on mange des merles. après un peu de ski, j'ai bien envie de sortir les pioches, mais il n'y a pas grand chose en condition à part les cascades classiques de Gavarnie. Heureusement, Louis a repéré un joli couloir vers Candanchu. Entre 2 repas, on part donc voir ce que ça vaut : ça donnera finalement un joli couloir, pas très technique mais très esthétique (on voit finalement assez peu la station pendant la grimpe). Vu la neige annoncée, il faudra probablement ressortir les skis...

le couloir

Un peu de ski en vallée d'aspe avec un isard pas farouche

jeudi 7 décembre 2017

bielsa -Barranco de salcorz

Une petite reprise de la cascade de glace tranquille à Bielsa hier. Globalement, peu de lignes formées : on est parti dans le barranco del salcorz. La colera de dios semblait ok aussi. Il va falloir attendre un peu pour grimper des cascades un peu plus raides...

mardi 7 novembre 2017

Corse - paroi des cascioni - voie "Enterre mon coeur"

Je ne vais pas le cacher : cette voie était mon objectif principal de grimpe lors de notre semaine de vacances en corse avec David. Eh bien, je n'ai pas été déçu, loin de là. Je l'ai trouvé tout simplement majeure, une des plus belles voies que j'ai pu grimper jusqu'ici (dans mon top 3, sans problèmes). Elle m'a fait un peu penser à RACS en plus long et un peu plus soutenu. A part la première longueur ouverte lors du réequipement, tout est beau (même les 4c...).

Mon seul regret est de l'avoir grimpé au 6ième jour de grimpe, donc forcément un peu émoussé. Un joli vol en 2ième longueur, puis un encore plus gros dans L4 se sont chargés de me remettre à ma place...Les cotes nous ont paru bien serrées (ou alors on était pas assez familiarisés avec le massif).

Attention, depuis le réequipement, le topo des grandes voies de Corse est faux : il faut maintenant 2 jeux de friends pour la parcourir (A la lecture du topo et à la vue des spits indiqués sur celui-ci, on s'était demandé si on prenait tout : il faut bien les 2 jeux, car même si on arrive souvent au relais avec encore du matériel, il arrive très souvent que l'on mette 2 fois la même pièce dans les longueurs). J'ai donc remis le topo trouvé sur internet à la fin du post.

En résumé, une voie exceptionnelle, à parcourir absolument lorsqu'on va en Corse! Le lendemain, on voulait aller grimper en face au capu d'ortu (qui présente aussi des voies magnifiques encore plus longues) mais on a pris prétexte du genou douloureux de David pour aller faire de la couenne : la vérité, c'est qu'on était fracassé!!!

le motif durant l'approche

L2, qui c'est qui va pas tarder à voler? (photo prise par David)

L3, bien soutenue encore

Plus haut, un 6b+ pas facile

Le 7a+ du haut, tout simplement majeur!

Sortie du dernier 7a, très teigneux : on commence à être bien emoussés...


Le topo : attention cotations serrées..

lundi 6 novembre 2017

Escalade en corse


Après quelques jours en famille à Londres, le décalage a été rude puisque je suis parti en suivant une semaine dans le maquis corse avec David (Philippe, qui terminait son séjour, a grimpé les 3 premiers jours avec nous).

Nous y avons grimpé une voie vraiment géniale et majeure près de Porto : enterre mon cœur (je n'en parle pas plus ici car je ferai un post spécialement pour cette voie) et pas mal de voies plus classiques vers Bavella et Ajaccio.

A l'exception d'Enterre mon cœur, j'ai particulièrement aimé à Bavella l'ultra classique jeef pour sa variété (nous avons du y aller 2 fois car nous avons pris la pluie le premier coup) et aussi une voie assez méconnue, "la célébration du lézard" (malgré quelques spits assez corrodés) qui alterne tafonis superbes et dalles très intéressantes. A un degré moindre, "Acqua in Bocca" à Bavella, et "Péché Véniel" au rocher du Gozzi (proche d'Ajaccio) valent également le détour.

Enfin, nous avons grimpé 2 voies faciles : "Alexandra" pour couper l'approche de la punta Rossa (nous avions l'intention de grimper la voie Esperanza mais nous sommes partis trop tard pour pouvoir enchainer) et le lendemain, après un but dans cette même voie après 3 longueurs pour cause de mauvais temps, nous sommes aller faire plus bas dans la vallée la combinaison U Haddad-Omerta à corde tendue.


Acqua in Bocca - Massif de Bavella

La célébration du lézard - Massif de Bavella

Jeef - massif de bavella - 1ere tentative sous la pluie

Jeef 2ieme montée, le dernier jour avant de prendre le bac
Le beau 7a (photo prise par David)

Alexandra -Massif de Bavella

Combinaison U Haddad-Omerta - Massif de Bavella

Péché Véniel - Massif du Gozzi (Ajaccio)